Bague Romaine Avec Intaille Léda Et Le Cygne, Or

Bague romaine en or massif avec intaille multicolore selon la technique de Nicolo, représentant "Léda et le cygne". Les intailles représentant cette scène mythologique sont très répandues, on en trouve par exemple dans des collections privées, au British Museum et même parmi les objets trouvés dans le castel limesque de Ruffenhofen.

SKU
782004
Lieferzeit
6-8 semaines
À partir de 997,00 €
Tous les prix incluent la TVA, plus frais d'expédition

Bague Romaine Avec Intaille Léda Et Le Cygne

Bague romaine en or massif avec intaille multicolore selon la technique de Nicolo, représentant "Léda et le cygne". Les intailles représentant cette scène mythologique sont très répandues, on en trouve par exemple dans des collections privées, au British Museum et même parmi les objets trouvés dans le castel limesque de Ruffenhofen.

L'intaille provient d'un atelier de maître qui peut s'appuyer sur des années d'expérience dans l'utilisation de techniques et de motifs antiques. En collaboration avec mon atelier de répliques, il en résulte de magnifiques bijoux individuels de la plus haute qualité.

Une bague comme celle-ci t'accompagnera pendant de nombreuses années et te séduira par son motif authentique !

Comme la gemme et la bague sont fabriquées à la main dans ta taille individuelle, il faut compter un délai de livraison d'environ 4 à 5 semaines.

La livraison s'effectue dans un étui à bijoux avec certificat.

 

Léda Et Le Cygne

La légende de Léda et le cygne est un récit de la mythologie grecque. Dans cette histoire, le dieu Zeus (Jupiter romain) a séduit la belle Léda, qui était l'épouse du roi spartiate Tyndare. Zeus s'approcha de Léda sous la forme d'un cygne.

Zeus séduisit Léda sous la forme d'un cygne. Les deux partenaires eurent des relations sexuelles, ce qui conduisit à la naissance de quatre enfants. Deux d'entre eux, Hélène et Polydeukes (également connu sous le nom de Pollux), étaient considérés comme des enfants divins et étaient les descendants de Zeus. Les deux autres enfants, Clytemnestre et Castor, étaient considérés comme les enfants de Léda et de Tyndare.

L'histoire de Léda et du cygne est un motif bien connu dans la mythologie grecque et a souvent été représentée dans l'art. Elle est également liée à la légende de Troie, car Hélène, la fille de Léda et de Zeus, était un personnage central de la guerre de Troie, ce qui a conduit à la destruction de la ville de Troie.

Les Bagues De Gemmes Dans l'Antiquité

Les bagues à gemmes, c'est-à-dire les bagues de doigt avec des pierres précieuses incrustées et décorées, font partie des bijoux archéologiques les plus nombreux et les plus variés de l'Antiquité.  ;

Parmi les gemmes, on distingue le motif plastique en relief, la camée, et l'intaille gravée en creux. Les matériaux utilisés sont l'agate, la cornaline, l'onyx ou d'autres pierres précieuses. Les pierres stratifiées en couleur selon la technique de Nicolo, où le motif gravé se distingue par une autre couleur, sont particulièrement appréciées et magnifiques à voir grâce à leur polychromie ;

Les anneaux de gemmes ne servaient pas uniquement de bijoux, mais avaient également diverses utilisations pratiques et significations symboliques :

Anneaux de sceau

Certaines bagues romaines en gemme étaient utilisées comme bagues de sceau. La gemme gravée était pressée dans de la cire chaude ou de l'argile pour sceller des documents ou des lettres. Le sceau montrait le symbole individuel ou le nom du propriétaire.

Amulettes et talismans

De nombreux gemmes portaient des symboles ou des inscriptions religieuses ou protectrices, qui étaient portés comme amulettes ou talismans pour porter chance ou protéger des influences maléfiques.

Symboles de statut

Certains riches Romains portaient des bagues à gemmes comme symboles de statut, pour montrer leur richesse et leur statut social. Ces bagues pouvaient comporter des pierres précieuses complexes et des gravures élaborées.

Bijoux

Bien entendu, de nombreuses bagues romaines en gemmes servaient simplement de bijoux. Elles étaient souvent appréciées pour leurs gravures artistiques et la beauté des pierres précieuses utilisées. Les hommes aussi portaient souvent des bagues de doigt élaborées et voyantes.

Les bagues romaines en gemme sont également des artefacts historiques importants, car elles nous donnent un aperçu de l'art, de la culture et de l'histoire romains. Les gravures sur les gemmes peuvent représenter des scènes mythologiques, des portraits de personnages célèbres, des événements historiques et d'autres motifs importants pour les Romains. Aujourd'hui, ces bagues se trouvent souvent dans des musées et des collections et sont appréciées en tant que témoignages importants de la civilisation romaine.

 

Fabrication d'anneaux de gemmes dans l'Antiquité

Les intailles ont été fabriquées au cours d'un processus artisanal complexe :

Sélection de la matière première

Tout d'abord, l'artisan choisissait la pierre semi-précieuse appropriée pour créer l'intaille. Différents types de pierres avaient des duretés et des couleurs différentes, ce qui influençait le choix du matériau approprié.

Mise en forme de la pierre

La pierre choisie était grossièrement façonnée à la forme souhaitée, souvent par sciage, ponçage ou grattage. Cela permettait de façonner le contour grossier de la future intaille. Une poudre ou des granulés de pierre corindon dure, mélangée à de l'huile d'olive et utilisée dans différentes granulométries, plus dure que la pierre ornementale, servait probablement d'outil de meulage et de coupe.

Dessin du design

L'artiste a esquissé le dessin prévu sur la surface plane de la pierre. Cette esquisse a servi de modèle pour la gravure proprement dite.

Gravure du design

L'artiste commençait à découper ou à graver le motif dans la pierre à l'aide d'outils spéciaux. Il s'agissait probablement d'une sorte de tour entraîné par un arc et dans lequel était fixée une pointe à graver. L'utilisation de pointes métalliques et de poudre de corindon est évidente, mais avec les moyens à disposition, la gravure du motif dans la pierre était un processus extrêmement long et fatigant. L'artiste devait toujours contrôler avec précision la profondeur et la largeur des gravures. Selon l'effet recherché, cela pouvait prendre des semaines, voire des mois.
Dès l'Antiquité, on remarque des qualités artisanales différentes, allant du simple dessin au trait grossier au petit chef-d'œuvre où chaque petit détail du motif est remarquablement travaillé.

Polissage et finition

Une fois le dessin terminé, la pierre était soigneusement polie afin de faire briller les gravures et la pierre elle-même. Pour ce faire, on utilisait souvent du sable fin, de la pierre ponce ou d'autres matériaux abrasifs.

Encadrement dans un bijou ou un objet usuel

L'intaille terminée était sertie dans un bijou, une chevalière ou un autre objet de la vie quotidienne pour la protéger et la mettre en valeur.

La qualité d'une intaille dépendait de l'habileté de l'artiste, du choix du matériau et de la précision de la gravure. Ces objets étaient souvent très prisés pour leur qualité artistique et artisanale, ainsi que pour leur valeur historique ou symbolique. Les objets en taille-douce n'ont pas seulement été produits dans l'Antiquité, mais sont restés populaires à des époques ultérieures jusqu'à nos jours.

Plus d’information
Délai de livraison 6-8 semaines
poids 0.020000
Époque Romains
Matériel Or
Type de réplique Bagues Avec Intailles
contenu de la livraison Livraison dans une boîte avec un certificat
Rédigez votre propre commentaire
Vous commentez :Bague Romaine Avec Intaille Léda Et Le Cygne, Or