Anneau Runique, Argent

No. d\'article:200002
Votre prix
58,00 EUR
TVA 19 % inclus sans frais de port  |  Délai de livraison: 2-3 semaines
Size (diameter mm): 
x

Anneau runique en bronze – arrière-plan historique

C’est d’Uppland, en Suède, que provient l’inscription gravée en alphabet runique tardif – le futhark – qui est en tout constitué de 16 runes. Cette inscription avait été gravée dans un os. Sous cette forme, elle avait probablement une signification particulière pour son propriétaire. On y trouve différents types de runes, (à jambages courts et à jambages longs) avec des i et de n provenant d’autres futhark. Il ne s’agit donc pas là d’une inscription gravée en ancien futhark, qui est d’ordinaire utilisé pour la fabrication de bijoux modernes ou la pratique de rites païens, mais bien d’une inscription datant des Vikings qui nous est parvenue sous cette forme.
La largeur de cet anneau est d’à peine 8 mm, l’intérieur a été arrondi pour plus de confort. Il vous sera livré dans un étui et muni de son certificat.

 

Anneau runique en bronze  - l’arrière-plan archéologique

Depuis environ 150 ans après JC, la langue parlée par les Germains est attestée par les inscriptions runiques. L’inscription la plus ancienne figure sans doute sur une imposante, voire monstrueuse fibule (analogue à une fibule Almgren 217) découverte dans un tombeau danois à Himlingöje. Les inscription runiques, gravées, ciselées ou estampées sur des supports divers tels que bois, os, pierre ou métal, nous donnent des indications sur l’évolution linguistique de l’Europe du nord sur une période de plus de 1000 ans. Jusqu’aux environs de 800 après JC, les inscriptions sont rédigées dans un alphabet composé de 24 caractères et communément appelé futhark, acronyme formé par ses 7 premières lettres. Chacune de ces runes a son propre nom qui indique aussi sa prononciation et dont on trouve la trace dans les poésies runiques médiévales. C’est ce qui a permis à la linguistique de reconstituer très tôt l’ancien futhark. La signification des runes peut être déduite de leurs noms.
Avec l’évolution des différentes langues germaniques (par exemple des dialectes allemands, anglo-saxons et scandinaves), le futhark s’adapte aux besoins locaux. C’est ainsi qu’à l’époque des Vikings, il existe une version du nouveau futhark ramenée à 16 signes qui comporte à son tour de nombreuses variantes. Plus tard, cet alphabet sera à nouveau enrichi : il s’agira avant tout d’exprimer de nouvelles nuances. Au XIIIème siècle, l’ordre des caractères en sera bouleversé pour se calquer sur l’ordre des caractères latins. C’est surtout en Scandinavie que l’usage des runes s’est maintenu jusqu’au bas Moyen Âge, période au cours de laquelle on a continué d’utiliser les caractères runiques en parallèle avec les caractères latins.
Les objets gravés de runes sont loin d’être exceptionnels. Ce sont surtout les bijoux qui étaient ainsi marqués du nom de leur propriétaire, cet usage était d’ailleurs fort répandu. Mais les runes ne servaient pas uniquement de  moyen de communication au quotidien vu qu’ils étaient aussi en rapport direct avec la magie : en effet, « rune » signifie « mystère ». On trouve trace de la signification originelle de ce mot dans les termes issus de la même famille, « raunen » et « Geraune », qui signifient respectivement « murmurer » et « murmure » en français.
La légende dit que les runes ont été créées par Odin qui, après s’être infligé une blessure avec sa propre lance, est resté 9 jours et 9 nuits suspendu à une branche de l’Arbre du Monde Yggdrasil. C’est l’origine divine des runes, tout comme la possibilité de conserver la parole pour l’éternité qui leur confère cette dimension magique. Il est vrai que pour un homme qui ne savait ni lire ni écrire, cette technique devait relever du miracle.
 

 

Critiques des clients:
écrire une évaluation
Des clients qui ont acheté ce produit, ont acheté aussi des produits suivants:
 
replik